Mieke de Moor



Mieke de Moor, après un baccalauréat scientifique, s’est formée en philosophie à l’université de Nijmegen puis à Amsterdam, obtenant ce qui, aux Pays-Bas, tient lieu d’équivalent de l’agrégation en France.

En même temps elle était gérante d’une entreprise de fabrication de kayaks et monitrice de kayak. Elle a été deux fois championne de kayak en eau vive des Pays-Bas et a été l’organisatrice de la première expédition féminine de kayak en eau vive au Népal.

Elle a enseigné la philosophie aux Pays-Bas, avant de rejoindre, alors qu’elle travaillait en France depuis plusieurs années, l’Université de Provence, où elle s’est familiarisé avec les méthodes de travail françaises et obtenu un D.E.A. d’Histoire de la philosophie avec la mention très bien. Elle s’est ensuite inscrite en thèse de doctorat.

Les vicissitudes de l’existence l’ont amenée, pour assurer sa subsistance, à opérer une double conversion d’orientation, d’une part, par une formation en informatique, qui lui a permis de devenir gérante d’une entreprise spécialisée en informatique, d’autre part, en poursuivant à temps partiel son enseignement en philosophie, tant dans des lycées en France que dans le cadre de la Formation continue durant des stages d’été.

En 2012 elle a été proclamée Docteure en philosophie de l’Université Aix-Marseille avec la mention « très honorable avec félicitations du jury ».
Elle est aujourd’hui chercheuse associée à l’institut d’histoire de la philosophie de l’Université Aix-Marseille et vient de publier l’ouvrage « Socrate à l’agora. Que peut la parole philosophique ? », issu d’un colloque qui s’est tenu à Aix-en-Provence dans le cadre d’une rencontre d’une philosophie de nature académique et des nouvelles pratiques philosophiques.