Histoire de l’Art

” Le dadaïsme”

Faire une conférence sur Dada est un exercice paradoxal et dangereux. A mourir de rire. Parce que Dada, né avant et pendant la guerre 14, c’est la négation de tout, l’anéantissement total, y compris des avant-gardes. Et pourtant dans cette ébullition jubilatoire, il y a beaucoup de créations, d’innovations, de propositions, d’ouvertures. Rendre compte de cette diversité où l’on croise beaucoup de monde (Tristan Tzara, Hugo Ball, Hans Arp, Sophie Taueuber, Marcel Duchamp, Man Ray, etc.. etc..) est absolument impossible. C’est pourquoi cette conférence aura lieu! Dada n’est pas mort”